Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malade : couché à la cave

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 10 juillet

Action d'artillerie assez vive autour de Souchez; bombardement lent et continu d'Arras; canonnade violente sur le plateau de Nouvron, entre Oise et Aisne.
En Champagne, lutte de mines; fusillade et canonnade en Argonne.
Entre Meuse et Moselle, action d'infanterie de notre part près du bois Le Prêtre, où nous reprenons 150 mètres de tranchées; - de la part des Allemands, qui se servent de liquides enflammés, à la Croix-des-Carmes. Ils sont d'ailleurs repoussés.
Dans les Vosges, succès pour nos troupes au Ban-de-Sapt, à la Fontenelle: nous ressaisissons un ancien ouvrage perdu le 22 juin et nous prenons toute une série d'ouvrages défensifs allemands sur une largeur de 600 mètres et une profondeur de 700. Nous capturons environ 800 officiers et soldats et du matèriel. Tout retour offensif est interdit à l'ennemi par un tir de barrage.
L'offensive russe se dessine au sud de Lublin, où nos alliés font 11000 prisonniers et enlèvent un matériel considérable. Sur le reste du front oriental, les Austro-Allemands sont énergiquement contenus.
Les troupes allemandes de l'Afrique sud-occidentale, en tout 3200 hommes, ont capitulé entre les main du général Botha. C'est là un important succès.
Une série d'assauts autrichiens est repoussée par les Italiens en Carnie. Un aéroplane autrichien a bombardé Nabresina
.

Source : La guerre au jour le jour

Samedi 10 juillet 1915
Tag(s) : #Cardinal Luçon, #1915
Paperblog