Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bombardement toujours intense, aujourd'hui vers Clairmarais.

- Après un déblaiement sommaire de l'escalier de descente, le personnel de la "comptabilité" reprend possession ce jour, pour le repas de midi de sa popote, maintenant sous les ruines, encore toutes chaudes, de l'hôtel de ville. Les portes d'accès au sous-sol ont été brûlées, mais tous les ustensiles ayant été retrouvés intacts, à leurs places, ont resservi séance tenante.

M. Luchesse, secrétaire du commissaire central, fait à la "comptabilité", les honneurs de la cagna qu'il partage avec M. Gesbert, commissaire du 4e et M. Noiret, secrétaire - dans laquelle ils viennent également se réinstaller.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos
5 mai 1917

Samedi 5 - +15°. Nuit moins troublée en ville. Autour, vers Brimont, ombat d'artillerie, vers 3 h à 5 h du matin, bombes continuellement lancées sur la ville. Après-midi, visite aux Trois-Fontaines. 5 h canons français. Orage à 8 h 30. Pluie

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims
Tag(s) : #Paul Hess, #Cardinal Luçon, #témoignages, #1917
Paperblog