Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi 11 - Nuit tranquille. Tempête et pluie toute la journée. Vers 6 h. soir violent bombardement contre nos batteries.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 11 Décembre 1915.

En allant dire bonjour chez vous j’ai rencontré M. Mattifa de la rue de Strasbourg. En causant j’ai appris que Blanchet était toujours au feu, qu’il avait été blessé et qu’il venait d’avoir une longue convalescence. Il est même venu à Reims pour enlever quelques meubles. Tu penses si le soir je me suis empressée de lui écrire pour qu’il me donne des nouvelles. Qu’est-ce qu’il va m’apprendre ? Bon ou mauvais ? Mais j’attends sa réponse avec impatience.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu'elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu'au 6 mai 1917 (avec une interruption d'un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne

Samedi 11 décembre 1915, Tempête et pluie toute la journée

Samedi 11 décembre

Le combat à la grenade s'est poursuivi en Champagne : l'ennemi a été refoulé au delà de la crête, au sud de Saint-Souplet.
En Artois, canonnade active. Nous avons réduit au silence deux batteries ennemies qui tiraient sur le Bois en Hache.
Tirs efficaces sur les ouvrages ennemis dans la région de Quennevières, entre Oise et Aisne, et en Argonne dans le secteur de la Fontaine aux Charmes.
Luttes d'artillerie violentes sur le front belge. Des minenwerfer allemands sont réduits au silence.
Le communiqué officiel de l'armée d'Orient dit que nos mouvements de repli ont été effectués méthodiquement et sans grandes difficultés, en dépit des attaques bulgares. Nous avons occupé un nouveau front, après avoir infligé de grosses pertes à l'adversaire.
Les conservateurs allemands réclament l'annexion de toutes les contrées occupées : le chancelier en a moins dit.
Une séance orageuse s'est déroulée à la Chambre hongroise où plusieurs députés ont avoué leur fatigue de la guerre.
L'exposé du secrétaire d’État américain atteste que la situation économique des États-Unis n'a jamais été autant prospéré.
La France et l'Angleterre ont décidé d'ouvrir à Athènes des conversations plus pressantes.
Les Italiens ont capturé un certain nombre d'Autrichi
ens sur le Carso.

Source la Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #Juliette Breyer
Paperblog