Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lundi 13 - Nuit tranquille. 11 h. 1/2 du matin, coups de canons français. Visite à l’ambulance Sainte-Geneviève et à l’ambulance Mencière. Quel­ques gros coups de canons l’après-midi.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 13 décembre

En Belgique, activité de nos canons de tranchées, qui ont imposé silence aux lance-bombes de l'ennemi.
Trois hydravions allemands ont tenté de couler un cargo-boat britannique, qui s'était échoué près de la côte belge. Des avions alliés les ont mis en fuite, pendant que des torpilleurs français renflouaient le cargo.
Canonnade en Champagne dans le secteur de Massiges. Nous avons bombardé les tranchées allemandes dans le secteur de la cote 193.
Canonnade aussi dans les Vosges, où la tempête de neige gêne les opérations.
Seize aéroplanes anglais ont bombardé un dépôt d'approvisionnement allemand à Miraumont; tous sont rentrés.
Les troupes britanniques ont pénétré dans les tranchées allemandes à Neuve-Chapelle.
Nos troupes ont continué leur mouvement de repli sur le Vardar et dans la région du lac Doiran : elles ont repoussé plusieurs fois l'ennemi.
Les corps grecs auraient reçu l'ordre de se retirer devant les Bulgares, dans le cas où ceux-ci passeraient la frontière.
Les commissions du Reichstag discutent âprement la question des vivres sans arriver à se mettre d'accord.
L'Autriche et la Bulgarie réclament respectivement la posses
sion de Monastir.

Source la Grande Guerre au jour le jour

Mardi 13 décembre 1915
Tag(s) : #Cardinal Luçon
Paperblog