Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche 12 - Nuit tranquille. Pluie continue. 8 h. neige fondante. Vio­lent bombardement contre nos batteries à 3 h. et à 4 h. Reste du jour, si­lence.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 12 décembre

Canonnade intense en Belgique, dans la région d'Hetsas, et en Artois, près de Bully et de Roclincourt.
Dans la Somme, nos batteries ont dispersé une troupe en marche et des canons ennemis sur la route de Villers.
Près du Four de Paris, en Argonne, nous faisons exploser deux fourneaux de mines et détruisons une galerie.
Sur les Hauts-de-Meuse (secteur du bois Bouchot), nous avons détruit des tranchées de première ligne et des abris.
Canonnade eu Alsace, au Linge et au Barrenskoff.
L'armée belge a bombardé les cantonnements allemands de Keyen et de Saint-Pierre-Capelle.
Les Bulgares ont attaqué sur presque tout le front, dans le secteur de Macédoine; leur effort se portait principalement à notre gauche. Ils ont été repoussés.
Guerre de mines et canonnades aux Dardanelles.
L'Allemagne a rappelé de Washington son attaché militaire et son attaché naval.
Des manifestations pour la paix ont eu lieu à Berlin.
Des avions autr
ichiens ont bombardé la ville italienne d'Ancône.

Source la Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon
Paperblog