Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 9 - Nuit tranquille. Pluie le matin. Matinée silencieuse, pluie. Vi­site de M. de Pitray au sujet de M. le curé de Bezannes. Visite à l’Hospice Rœderer. Visite de M. Dufay, architecte.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 9 décembre

Action d'artillerie en Artois (Loos et Givenchy), entre Somme et Oise (Fouquescourt).
En Champagne, notre artillerie entre en action avec une grande violence pour riposter aux batteries ennemies : nos avions ont constaté l'efficacité de notre tir.
Notre progression s'affirme à l'est de la butte de Souain, où continuent les combats à la grenade.
Notre artillerie a démoli des réservoirs à gaz suffocants à Bethincourt, entre Argonne et Meuse.
Un de nos avions a poursuivi, a 3000 mètres d'altitude, un appareil allemand rapide. Il l'a ensuite attaqué à coups de mitrailleuse. L'avion ennemi a explosé et ses passagers sont tombés dans nos lignes, à Tilloloy.
Canonnade sur le front belge.
Les Bulgares nous ont attaqués à Demir-Kapou, en Macédoine. Ils ont été repoussés avec de sérieuses pertes.
Le président Wilson, dans le message qu'il a adressé au Congrès américain, a flétri les crimes des progermains et annoncé le dépôt de lois destinées à les réprimer.
Le gouvernement anglais déclare que les troupes anglo-indiennes ont subi de faibles pertes dans leur retraite, après leur échec de Ctésiphon,
en Mésopotamie.

Source la Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon
Paperblog