Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi 20 - Nuit tranquille (supra). Matinée tranquille. Canonnade de nos batteries en ville et au loin.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 20 novembre

En Alsace, sur le plateau d'Uffholz, et à l'Hartmannswillerkopf, lutte très vive de l'artillerie et des engins de tranchées, accompagnée de jet de grenades.
Huit avions ennemis ont essayé de survoler Lunéville. Pris en chasse, cinq d'entre eux ont fait demi-tour; les autres ont lancé sur la ville quelques bombes qui ont blessé trois personnes. Les dégâts matériels sont peu importants.
Sur le front belge, les Allemands ont canonné la région de Pervyse. L'artillerie belge a dispersé des travailleurs ennemis. Les avions de nos alliés ont bombardé des cantonnements allemands.
Sur le front d'Orient, le calme a régné sauf dans la région de Stroumitza, où nous avons repoussé les Bulgares en leur infligeant des pertes sensibles.
On annonce qu'une flottille allemande se trouve dans le Sund et une escadre anglaise dans le Cattégat.
M. Denys Cochin a quitté Athènes pour Chalcis et Salonique.
Les Italiens ont encore resserré leur investissement autour de Goritz.
Les Russes ont obtenu des succés près de Mitau et sur le Styr.
L'Amérique se prépare à demander le rappel de l'attach
é militaire allemand von Papen.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Samedi 20 novembre 1915. Canonnade de nos batteries en ville et au loin.
Tag(s) : #Cardinal Luçon
Paperblog