Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille en ville ; canonnade violente jusque assez avant dans la nuit, jusque vers 10 ou 11 h. Gros coups.

Visite de l’aumônier militaire de Lille, M. Régent, .............de la Légion d’Honneur.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mardi 23 Novembre 1915.

J’ai appris une triste nouvelle dans les journaux. M. Fonder, le sous-officier qui était au 16e dragons a été tué tout près de Souain. Un camarade l’a écrit à sa femme. C’est en revenant de se faire panser une blessure au bras qu’il a reçu des éclats d’obus aux reins et dans le ventre. Un camarade a assisté à ses derniers moments et a pu après l’attaque le faire enterrer dans le cimetière de Suippes. Il était sous-lieutenant. Elle doit être triste aussi. Pauvre Mme Fonder. Mais elle aura toujours la consolation de venir pleurer sur sa tombe. Ce sera un pèlerinage pour elle. Il lui restera un peu de lui. Mais moi, rien ; c’est torturant.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu'elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu'au 6 mai 1917 (avec une interruption d'un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne

Mardi 23 novembre

Activité marquée d'artillerie en Artois et en Champagne.
La lutte de mines, en Argonne, s'est poursuivie à notre avantage.
Canonnade en Alsace, à l'Hartmannswillerkopf et au plateau d'Uffholz.
Sur le front belge, accalmie.
Sur le front de Macédoine, nous avons repoussé une attaque bulgare près de la Cerna. L'action s'est a nouveau engagée sur le Rajek, affluent de cette rivière.
Aux Dardanelles, une division anglaise a enlevé une tranchée et un dépôt de bombes. Elle a été appuyée par l'artillerie d'un croiseur cuirassé français. Toutes les contre-attaques ennemies, si violentes fussent-elles, ont été repoussées.
Les Serbes, après plusieurs journées de combat, ont vaincu les Bulgares en leur infligeant des pertes énormes, entre Nisch et Vrania. Ils ont imprimé un recul à l'ensemble de la ligne ennemie.
Plus au sud, les Bulgares ont évacué Prilep et même la passe de Babouna.
Les Italiens ont remporté de nouveaux succès sur les massifs de collines qui dominent Goritz et où leur avance est devenue très caractéristique.
La Grèce a donné de nouvelles assurances satisfaisantes aux puissances alliées et le ton de la presse anglaise à son égard s'est que
lque peu radouci.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Les Casemates HARTMANNSWILLERKOPF

Les Casemates HARTMANNSWILLERKOPF

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #Juliette Breyer
Paperblog