Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille pour la ville. Réception de M. de Pitray. Vi­site rendue au Général Mazillier (1).

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

(1) Le général Mazillier commandera le 20e Corps d'Armée en 1917 sur le Chemin des Dames, puis le 1er Corps d'Armée Colonial à Reims en 1918. C'est lui qui refuse d'abandonner la ville devant la menace d'encerclement allemand. Il libérera Mézières en novembre 1918. Il a une rue à son nom à Reims.

Mardi 16 novembre 1915. Vi­site rendue au Général Mazillier

Mardi 16 novembre

Lutte d'artillerie en Artois, sans engagement d'infanterie. 279 cadavres ennemis ont été retrouvés devant le Labyrinthe. Nous avons bombardé des trains en gare de Roye.
Canonnade soutenue dans la région de Soissons, aux alentours de Berry-au-Bac et en Argonne.
Nos batteries ont exécuté des concentrations efficaces entre Argonne et Meuse, au nord-est de Bethincourt et en Woëvre, au nord de Regniéville.
En Macédoine, nos troupes ont progressé dans la région de Rabrovo. Une violente action s'est engagée sur la rive gauche de la Cerna, où les Bulgares contiennent sans succès leurs attaques. Nous sommes en liaison de plus en plus étroite avec les Serbes qui opèrent dans la région de Prilep. On annonce toutefois que les Bulgares auraient repris Tetovo.
Combat de mines sur le front de Gallipoli. Nos postes d'écoute ont été poussés jusqu'au contact des tranchées turques. Les monitors anglais ont bombardé les établissements militaires de Gallipoli.
Les Italiens continuent à livrer d'âpres combats pour la possession de Goritz.
Les journaux anglais prennent un ton de plus en plus énergique vis-à-vis de la Grèce. Ils demandent qu'elle soit sommée de se prononcer et annoncent que le cabinet de Londres a mis l'embargo sur les navires grecs et a concentré une flot
te à Malte.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon
Paperblog