Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille, sauf canonnade assez active jusque vers 10 h. du soir. Le reste paisible. Matinée tranquille sauf vers 11 h. quelques gros coups de canons. Messe des morts pour les fondations. Rénovation des promesses cléricales ; allocution à Chapelle du Couchant ; à l’Est dans la soirée, violente canonnade ; les batteries de la ville tirent activement jusqu’à 11 h. soir.

Annoncé à la grand’messe, la nomination de Mgr Landrieux à l’épisco­pat.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 21 Novembre 1915.

J’ai reçu une lettre de Charlotte. Elle essaie de me rendre courage. Juliette est encore revenue passer quatre jours à Reims. Je suis allée la voir. J’aurais voulu me soulager près d’elle mais Mèmère était là. Cela me retient et j’ai donc le cœur aussi gros. Je suis revenue toute triste.

J’ai mis ton coco à l’école aux caves. Il a pleuré un peu mais il s’y habitue. Si tu l’entendais causer, tu le mangerais de caresses. Pauvre grand Lou …

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu'elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu'au 6 mai 1917 (avec une interruption d'un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne

Dimanche 21 novembre

Les tirs de concentration de notre artillerie ont obtenu des résultats d'une efficacité constatée, notamment en Belgique, dans la région de Boesinghe, où des ouvrages allemands ont été bouleversés et dans la Somme, près de Beuvraignes, où nous avons démoli des petits postes et une coupole blindée de l'ennemi.
Activité habituelle des deux artilleries sur l'ensemble du front.
Combats à la grenade, en Artois, au Labyrinthe, en Argonne, à Courtes-Chausses et Vauquois, et en Lorraine, près de Reillon.
Les pertes allemandes sur le Styr sont énormes et la situation de l'ennemi est devenue pénible sur la majeure partie du front russe.
L'armée serbe, qui se concentre dans le sandjak de Novi-Bazar, se prépare à se replier sur le Monténégro.
Le gouvernement anglais dément absolument qu'une révolte ait éclaté aux Indes.
Les combats entre Autrichiens et italiens autour de Goritz tournent de plus en plus à l'avantage de nos amis, de l'avis même de la presse viennoise.
L'Angleterre a pris des mesures de défense sérieuse à la frontière égyptienne.
Les manifestations socialistes contre le renchérissement de la vie et contre la durée de la
guerre s'accentuent outre-Rhin.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Dimanche 21 novembre 1915, à l’Est dans la soirée, violente canonnade ; les batteries de la ville tirent activement jusqu’à 11 h. soir
Tag(s) : #Cardinal Luçon, #Juliette Breyer
Paperblog