Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Très forte gelée, qui a pris subitement et va jusqu'à - 8 à - 10°.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Dimanche 28 - Nuit tranquille, sauf gros coups de canon de temps en temps. Visite aux soldats chez les Petites Sœurs des Pauvres, 9 hl/2, Géné­ral et Colonel présents ; chapelle et tribunes pleines. Retraite du mois. Très froid, à 9 h. soir, 5 degrés au-dessous de zéro.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 28 novembre

Vives actions d'artillerie en Belgique (régions de Lombaertzyde et de Boesinghe, et au sud de la Somme (secteur de Fouquescourt).
Au nord de Saint-Mihiel, nous avons démoli une batterie ennemie à la cote Sainte-Marie. A Billy-sous-Mangiennes, nous avons dispersé un fort détachement par un feu à longue distance.
Les ennemis ont fait une triple tentative par gaz suffocants dans le secteur Forges-Bethincourt, à l'ouest de Verdun. Ces trois émissions ont abouti à un échec total.
Dans le secteur français de Macédoine, nos avions ont bombardé les environs de Stroumitza et la ville d'Istip.
Nos troupes, à raison du repli des Serbes, sont revenues de la rive gauche sur la rive droite de la Cerna.
Aux Dardanelles, notre artillerie a détruit des pièces turques de gros calibre, et notre travail de mines a heureusement progressé.
Les ministres alliés à Athènes ont remis un aide-mémoire à M. Skouloudis pour préciser leurs desiderata.
Une mission militaire russe est arrivée à Londres. Le général russe Gilinsky est venu également
en mission à Paris.

Dimanche 28 novembre 1915. Nuit tranquille, sauf gros coups de canon de temps en temps
Tag(s) : #Paul Hess, #Cardinal Luçon
Paperblog