Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille sauf quelques rares coups de canons ; pen­dant la matinée silence complet. Via Crucis in Cathedrali.

Visite à la clinique Mencière et au Lieutenant-Colonel Colas.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 29 Octobre 1915.

J’ai eu ce matin une lettre, mon Charles, d’une dame de Paris qui avait écrit à un soldat du 354e. Il lui a répondu que tu avais été tué fin septembre 1914. À force de l’entendre dire je devrais pourtant le croire. Mais c’est plus fort que moi, je ne pourrai jamais m’habituer à cette chose atroce. Quelle situation que la mienne ! Voir deux beaux petits comme j’en ai et ne pas t’avoir. Ta fille te connaît déjà. On lui demande où est papa et elle envoie des baisers à ton portrait. Comme cela me peine, tu serais si heureux.

Juliette Couronne est repartie à Épernay. Pendant son séjour elle n’a entendu aucun bombardement ; elle aurait quand même voulu se rendre compte de ce que c’était. Mais le parrain aurait tremblé pour elle.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu'elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu'au 6 mai 1917 (avec une interruption d'un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne

Vendredi 29 octobre

Actions d'artillerie intenses et prolongées en Belgique, sur le front, Hetsas-Steenstraete, au nord d'Arras, au Bois-en-Hache et dans la région de Roclincourt.
L'ennemi a bombardé violemment en Champagne, nos positions de Tahure et de Maisons-de-Champagne. Nos batteries ont riposté par des tirs de répression systématique sur les tranchées ennemies.
Une de nos reconnaissances dans les Vosges a détruit une tranchée allemande au Reichackerkopf. Une contre-attaque allemande a été facilement repoussée.
Les troupes allemandes au front oriental renouvellent vainement leurs attaques dans la région de Dwinsk. Le feu d'artillerie est d'une énorme intensité. L'ennemi a subi un échec grave dans la région du confluent du Strypa et du Dniester.
Les Serbes ont reculé sur leur front nord, à 60 kilomètres au sud du Danube et près de Kragoujevatz. En Macédoine, les communications sont rétablies entre Velès, qu'ils ont reprise, et Salonique. Le général Bryan Mahon a été placé à la tête des troupes britanniques qui opèreront dans les Balkans.
Les Italiens appellent de nouvelles classes sous les drapeaux.
Le Reichstag allemand a été convoqué pour le 9 décembre.
Les Russes ont bombardé Varna, le po
rt bulgare de la mer Noire.

Source : la Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #Juliette Breyer
Paperblog