Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille, matinée silencieuse.

Visite de M. Whitney-Warren et de Madame. Visite de M. Abelé et de M. l’Archiprêtre. Journée tranquille. Au loin à l’Est, canon rude dans l’après- midi. Temps brumeux, pas de vent ; la poste ne veut pas marcher.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 25 Octobre 1915.

La femme de ton parrain est arrivée à Reims. Elle s’ennuyait tant après sa maison qu’elle a voulu aller y faire un tour. J’ai pris mes deux cocos ce matin et je suis allée la voir. Elle était contente. Nous avons parlé de toi bien entendu et elle a trouvé André grandi. Quant à tite Marie Blanche, elle l’a trouvée belle et elle m’a dit que je lui avais donné un joli nom. À son tour elle est venue nous voir après-midi. Pendant qu’elle était là sont partis deux coups de canon. Elle en était saisie. Mais elle doit rester plusieurs jours car ses enfants sont restés à Épernay.

Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) - Lettres prêtées par sa petite fille Sylviane JONVAL

De sa plus belle écriture, Sylviane Jonval, de Warmeriville a recopié sur un grand cahier les lettres écrites durant la guerre 14-18 par sa grand-mère Hortense Juliette Breyer (née Deschamps, de Sainte-Suzanne) à son mari parti au front en août 1914 et tué le 23 septembre de la même année à Autrèches (Oise). Une mort qu'elle a mis plusieurs mois à accepter. Elle lui écrira en effet des lettres jusqu'au 6 mai 1917 (avec une interruption d'un an). Poignant.(Alain Moyat)

Il est possible de commander le livre en ligne

Lundi 25 octobre

Canonnade active au sud du canal de la Bassée.
Les Allemands ont subi un huitième échec devant le bois de Givenchy et aux environs de la falaise de Vimy (cote 140). Ils ont été décimés et contraints de rentrer dans leurs tranchées.
Lutte d'artillerie dans la Somme (Lihons, Canny, Beuvraignes).
Nos batteries ont effectué des tirs de destruction en Champagne (sud-est de Tahure), entre Meuse et Moselle (Regniéville), et en Lorraine (Emberménil et Domèvre).
Quatre de nos aviateurs ont livré des combats avantageux.
Nos troupes se sont heurtées aux Bulgares vers Rabvova, à 14 kilomètres au sud de Stroumitza. Nous avons pris la localité avec des pertes légères.
Les Serbes restent inébranlables sur les deux fronts. Ils ont repris Velès que les Bulgares avaient occupée. Ils ont infligé à leurs adversaires une série d'échecs sur le Timok, près de Pirot et sur la Nitchava.
Les Russes ont capturé des prisonniers sur le Pripet et sur le Styr.
Le parti interventionniste accentue son agitation en Roumanie.
La crise de la cherté des vivres prend une acuité plus vive en Allemag
ne et en Hongrie.

Source : la Grande Guerre au jour le jour

Collection : Patrick Nerisson

Collection : Patrick Nerisson

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #Juliette Breyer
Paperblog