Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit assez tranquille. A 10 h., 3 bombes au Grand Séminaire (17-18 octobre).

Malade, pas assisté à la messe. Journée assez troublée. J’ai cru entendre forte mitraillades vers 2 h. soir.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 18 octobre

En Artois, nous enlevons une forte barricade près de Neuville-Saint-Vaast et nous nous y maintenons après avoir repoussé deux contre-attaques. Violents combats d'artillerie devant Loos, au « Bois-en-Hache », à l'est de Souchez. Progression près de Givenchy.
Bombardement réciproque près de Lihons. Combats à la grenade sur l'Aisne, aux environs du Godat.
Bombardement intense et réciproque en Champagne, et en particulier autour de Tahure.
Nous avons, en Lorraine, gagné 100 mètres de tranchées au nord de Reillon, après un combat opiniâtre. Notre canonnade a allumé plusieurs incendies près de Leintrey, Amenoncourt et Gondrexon. Toutes les contre-attaques ennemies, dans ce secteur, ont été brisées.
Nos avions ont bombardé les centres de ravitaillement allemands de Maizières, d'Azoudange et la gare d'Avricourt. Une escadrille a jeté 30 obus sur la ville de Trèves qui a été ainsi atteinte pour la seconde fois.
La situation apparaît calme aux Dardanelles.
Les Russes ont repoussé l'ennemi sur l'Eckau, sur la Duna et sur la Strypa. Les Allemands, sur ce front, passent à la défensive.
Les Serbes ont infligé une série d'échecs, sur leurs deux fronts, aux Austro-Allemands et aux Bulgares.
La France a constaté que l'état de guerre existait entre elle et la Bulgarie.
Six transports allemands ont été coulés
dans la Baltique.

Source : la Grande Guerre au jour le jour

Lundi 18 octobre. 3 bombes au Grand Séminaire
Tag(s) : #Cardinal Luçon
Paperblog