Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille, sauf canonnade le soir. Vers 9 h. 1/2 ou 10 h., j’ai entendu siffler trois bombes. Aéroplane l’après-midi. Visite à M. le curé de Saint-Jacques et à l’église.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 21 octobre

Combats d'artillerie très violents au nord d'Arras (Loos, bois de Givenchy, abords de la route de Lille).
Les feux de nos batteries ont fait sauter d'importants dépôts de munitions dans les lignes ennemies au nord de l'Aisne et au nord de la ferme Navarin.
Violent bombardement allemand avec des obus de tous calibres et des projectiles suffocants, à l'est de Reims. Notre artillerie riposte énergiquement.
Les Russes ont développé leurs succès sur le Styr, mais les Allemands ont accentué leur offensive en Courlande. Ils ont six corps d'armée de Riga à Dwinsk.
L'Italie a établi toute une série d'impôts nouveaux à percevoir extraordinairement pendant la durée de la guerre.
Les communications télégraphiques sont coupées entre Nisch et Salonique.
La Suisse a protesté auprès du cabinet de Berlin contre la violation de sa frontière commise par l'aviatik qui a bombardé la Chaux-de-Fonds.
Les sous-marins anglais ont torpillé de nouveaux navires allemands dans la Baltique.
La Russie émet
un emprunt intérieur de deux milliards.

Source : la Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon
Paperblog