Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journées calmes

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Jeudi 30 - Nuit tranquille pour la ville, peu de coups de gros canons. Journée tranquille. À 5 h. et 6 h, aéroplanes français dans l’air.

Visite à l’École Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle, Arts et Métiers.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 30 septembre

Le succès obtenu en Champagne a été très important. Le nombre des prisonniers faits par nous est de 23000, celui des canons capturés est de 79. De nouveaux groupes d'Allemands se sont rendus. Notre poussée continue contre les positions de repli de l'ennemi. Nous avons progressé sur les pentes de la butte de Tahure et au nord de Massiges.
En Artois, nom avons atteint, après une lutte opiniâtre, le point culminant de la crête de Vimy et nous avons maintenu toutes les positions conquises. De là nous dominons la plaine de Douai. Nous avons fait 300 prisonniers.
Canonnade au nord et au sud de l'Aisne, en forêt d'Apremont et au bois Le Prêtre.
Les Anglais ont progressé vers Lens et augmenté le total de leurs prisonniers.
Les Russes ont livré de sanglants combats vers Dwinsk, au sud de Vilna et en Volhynie.
Les Anglo-Indiens ont remporté un succès en Mésopotamie et marchent sur Bagdad.
Une crise ministérielle s'est produite à Sofia. MM. Tontchef et Bakalof estimant la politique de M. Radoslavof encore trop peu complaisante à l'égard de l'Allemagne, ont démissionné. Mais le roi a obtenu d'eux qu'ils reprissent leur
démission.

Source : la Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Paul Hess, #Cardinal Luçon, #1915
Paperblog