Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille, journée tranquille ; visite de l’abbé Carré, vicaire à Saint-Maurice.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
Eglise Saint-Maurice

Eglise Saint-Maurice

Lundi 16 août

Bombardement en Artois (Souchez, Roclincourt); en Champagne (Beauséjour); en Lorraine (Leintrey et Reillon). L'ennemi a lancé quelques obus, à longue distance, sur la ville ouverte de Montdidier. Nos contre-batteries ont arrêté son tir.
Entre Oise et Aisne, nous avons fait exploser une mine au nord de Puysaleine et occupé l'entonnoir après un violent corps à corps. En Argonne, notre artillerie force les Allemands à interrompre leur bombardement à la Fontaine-aux-Charmes et aux Courtes-Chausses. A Bagatelle, combats pour l'occupation d'un entonnoir dont nous restons maîtres.
Dans les Vosges (à la Faye), une mine allemande explose sans causer de dommages. Nous bombardons la gare de Sainte-Marie-aux-Mines et le camp de Barrenstall.
Un groupement de dix-neuf de nos avions a lancé 108 obus sur les parcs et depôts allemands de la vallée de Spada. Tous sont rentrés.
C'est notre contre-torpilleur Bisson qui a coulé dans l'Adriatique le sous-marin autrichien. Il faisait partie d'une escadrille italienne.
Russes et Allemands continuent à se heurter en Courlande. A Kovno, nos alliés ont encore repoussé six attaques. Combats entre Narew et Bug. Combat également devant Novo-Georgievsk, qui n'est pas évacué. Sur la rive gauche du Bug, sanglantes rencontres dans la région de Siedlec et de Loukow.
La Douma a répondu au message de la Chambre française.
Les Autrichiens ont recommencé à bombarder Belgrade : les Serbes ripostent
.

Source : La guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #1915
Paperblog