Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

... Nuit très bruyante : canonnades et bombes. Journée tran­quille.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 26 août

Sur l'ensemble du front, canonnades plus ou moins violentes, au nord d'Arras, entre Somme et Oise, en Champagne, en Argonne, au bois Le Prêtre. Nos engins de tranchée et notre artillerie de gros calibre sont intervenus efficacement.
Combats à la grenade à Souchez, et dans les Vosges, au Barrenkopf. Dans le secteur d'Alsace, la lutte est devenue moins vive.
Un avion français a bombardé la gare de Loerrach (grand-duché de Bade). Un aviatik a lancé quatre bombes sur Vesoul. Une femme et un enfant ont été légèrement blessés. Dégâts matériels insignifiants.
Aux Dardanelles, à Suvla, l'aile gauche britannique a pris 800 mètres de tranchées turques. Plus au sud, combat de patrouilles. Une compagnie française a enlevé un poste d'écoute. Notre escadrille a bombardé le point de débarquement d'Achashiliman (côte d'Europe), au nord de Nagara. Un de nos avions a coulé un grand transport turc.
Entre Kovno et Vilna, les Russes contiennent l'offensive allemande. Ils se replient entre Bobr et Narew, sur la rive gauche du Bobr et ont fait sauter les ouvrages d'Ossowietz. Entre Narew et Bug, ils ont repoussé plusieurs offensives ennemies et fait des prisonniers. Une autre offensive a été arrêtée sur la rive droite du Bug.
Le comte Bernstorff a soulevé une vive irritation aux Etats-Unis, en demandant que le président Wilson attendît avant de se prononcer sur la destruction de l'Ara
bic.

Source : La guerre au jour le jour

Bois Le-Prêtre

Bois Le-Prêtre

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #1915
Paperblog