Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nuit tranquille, échange de coups de canons et de bombes. Suis malade

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

9 - Monsieur FRÈRE est venu dîner avec nous. Mr NOËL et Mr CHARVES. nous avons durant cette semaine là la visite du comm.du 49e Bataill. chas. à pied

Renée Muller dans Journal de guerre d'une jeune fille, 1914

Voir la suite sur le blog

Et pendant ce temps là

Vendredi 9 juillet

Une attaque allemande, dirigée contre les tranchées dont les troupes britanniques se sont emparées au sud-ouest de Pilken, a été dispersée avec de lourdes pertes par l'artillerie franco-anglaise. Violentes actions autour d'Angres et de Souchez. L'ennemi a été presque partout repoussé. Il a réussi simplement à réoccuper une centaine de mètres sur 800 qu'il avait perdus.
Soissons a été bombardée. Lutte à coups de grenades et de torpilles aériennes dans le secteur de Quennevières. Lutte de mines à notre avantage sur la rive droite de l'Aisne, dans la région de Noyon. En Champagne, en faisant exploser une mine, nous endommageons fortement les tranchées ennemies. En Argonne, fusillade et canonnade sans répit : nous refoulons une attaque à Marie-Thérèse.
Entre Meuse et Moselle le bombardement continue avec violence dans la forêt d'Apremont et au nord de Flirey. Deux attaques allemandes ont été brisées près de Fey-en Haye.
Le croiseur cuirassé italien Amalfi a été coulé par un submersible autrichien dans la haute Adriatique.
Les Russes contiennent les Allemands sur tout le front, aussi bien entre la Vistule et la Wieprz, dans la région de Lublin, que le long de la chaussée de Krasnik, où ils ont capturé à nouveau 2.000 prisonniers, et sur les routes venant de Lemberg.
Les informations qui arrivent de Washington portent que tous les ministres ont engagé le président Wilson à se montrer très ferme à l'endroit de l'Allemagne, dont la réponse va chercher évidemment à prolonger le débat sur les pirateries nava
les.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #1915, #Renée Muller
Paperblog