Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ayant obtenu l’autorisation de me rendre dans ma famille, je pars pour Épernay en voiture attelée, après avoir eu soin de me munir du "sauf-conduit spécial temporaire" exigé en pareil cas. Il m'a été bien facile de faire la démarche nécessaire pour l'obtention de cette pièce, précisant que je puis faire le trajet Reims - Montchenot - Champillon - Épernay et vice versa, car c'est la sous-préfecture, dont les services sont installés à l'hôtel de ville, dans la salle des appariteurs, qui délivre ce genre de laissez passer, visé préalablement à la place. Et après avoir passé deux excellentes journées auprès des miens, je décide de revenir à pied par Champillon et Montchenot, le 14 juillet. En cours de route, je suis arrêté six fois, pour la production de mon laissez-passer.

Dimanche 11 juillet 1915. En cours de route, je suis arrêté six fois, pour la production de mon laissez-passer.

Dimanche 11 - Malade : pas assisté aux offices. Couché à la cave. Écrit au Cardinal de Lorraine au sujet de Mgr N. proposé pour l’Évêché de Dijon.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Et pendant ce temps là :

Dimanche 11 juillet

Au nord d'Arras, quelques tentatives d'attaques allemandes sur nos positions du chemin d'Angres à souchez ont été repoussées. Au Labyrinthe, combat de grenades.
En Champagne, sur le front Perthes-Beauséjour, une attaque allemande, prise sous un feu d'infanterie et d'artillerie, a été dispersée avec des pertes sensibles.
En Lorraine, nous avons repoussé un bataillon ennemi.
Actions d'artillerie en forêt d'Apremont, au bois Le Prêtre et à la Fontenelle. Le recensement des prisonniers faits au combat du 10 donne le total de 885, dont 21 officiers.
Nos avions ont bombardé les gares d'Arnaville et de Bayonville, ainsi que les baraquements militaires de Norroy.
L'offensive russe tend à se développer sur le front oriental, et spécialement dans la région de Lublin. Nos alliés ont porté à 15000 le nombre de prisonniers qu'ils ont faits. Sur le Bug, les Autrichiens ont également subi une défaite caractérisée. On annonce que le général Rousski va être nommé vice-généralissime.
L'Allemagne a répondu à la note américaine relative à la piraterie navale. Cette réponse est un simple tissu d'arguties; elle a été tout de suite critiquée véhémentement par la presse new-york
aise.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Tag(s) : #Cardinal Luçon, #Paul Hess, #1915
Paperblog