Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Article de François Denoncin - Cliquer pour voir toute la documentation de la famille

1900 – Création de l’école d’Arts et Métiers de Reims

Avec le soutien des industriels de la région, les Frères des Écoles Chrétiennes - congrégation enseignante fondée au XVIIe siècle à Reims par Saint Jean-Baptiste de la Salle - ouvrent au 32 de la rue du Barbâtre (à l'emplacement actuelle de la Maison Saint Sixte), l’École d’Arts et Métiers Saint Jean-Baptiste de la Salle. L’école propose un programme d’enseignement technique supérieur et scientifique, en trois ans, comportant : Instruction religieuse et Philosophie, Langue et littératures françaises, Mathématiques élémentaires et Mathématiques spéciales, Géométrie descriptive, Mécanique générale et appliquée, Physique, Électricité industrielle et appliquée (laboratoire d’électricité), Chimie, Technologie, Dessin, et Pièces exécutées aux ateliers d’application (ateliers de mécanique, d’ajustage, machines-outils et tours, de construction, de modelage, de fonderie, de forge). Elle est principalement sous le régime de l’internat et offre une Harmonie musicale.

CPA - Ecole des Arts et Métiers de Reims – rue du Barbâtre – les ateliers
CPA - Ecole des Arts et Métiers de Reims – rue du Barbâtre – les ateliers

CPA - Ecole des Arts et Métiers de Reims – rue du Barbâtre – les ateliers

1 - L’école d’Arts et Métiers de Reims victime de 1914-1918
1914-1918 - L’École victime des bombardements de Reims

Au 1er août 1914, débute la Première Guerre mondiale, et dès septembre, la bataille de la Marne, l'incendie de la cathédrale de Reims, puis le siège de Reims et les destructions et bombardements de la ville durant tout le conflit. Le quartier de la rue du Barbâtre n’est pas épargné et à la fin de la Grande Guerre en 1918 il ne reste rien de l’École des Arts et Métiers qui est un amas de ruines.

1919 – Transfert à Erquelinnes (Belgique)

En 1919, L’école des Arts et Métiers de Reims est transférée à Erquelinnes, ville frontalière dans le Hainaut en Belgique, dans les vastes bâtiments de l’École de mécanique et d’électricité industrielle d’Erquelinnes, construite dès 1910 par les Frères des Écoles Chrétiennes. Les deux écoles fusionnent et deviennent « Les Arts et Métiers d’Erquelinnes et de Reims » (A.M.E.R.).

1940 – Réinstallation de l’École à Lyon après l’invasion de 1940

L’histoire de l’École des Arts et Métiers de Reims – Erquelinnes devient sombre le 10 mai 1940 par l'invasion de la Belgique par l'armée allemande et qui investit l’école ce qui entraîne l'évacuation de l'école et la dispersion des élèves. Après cette dispersion, c'est un peu par hasard que l'école s'installe à Lyon (depuis 1940). L'équipe des professeurs d'Erquelinnes comptait à l'époque un certain nombre de frères originaires de l'Est de la France qui souhaitaient s'y installer. Elle est définitivement installée à Lyon depuis 1946 et sous l’intitulé actuel ECAM Lyon (École catholique d'arts et métiers), devenue une grande école d’ingénieurs.

Tag(s) : #famille Denoncin, #1914
Paperblog